Architecture et paysage: une conférence de Franco Zagari

Depuis 2015, le Comité de quartier du Centre de Tilff  a initié une collaboration avec le Laboratoire Ville-Territoire-Paysage pour enrichir la réflexion et donner une place constructive aux citoyens dans un projet d’aménagement qui concernerait le Centre de Tilff et ses espaces publics. C’est pourquoi nous relayons avec plaisir l’annonce de cette conférence qui pourrait intéresser plusieurs d’entre vous et que vous pouvez aussi diffuser largement.

Franco Zagari, architecte et paysagiste de l’Université La Sapienza (Rome), professeur ordinaire de l’Université Mediterranea (Reggio Calabria), le 23 Mars 2019 recevra les insignes de Docteur Honoris Causa de l’Université de Liège.

Académique, chercheur et observateur attentif du changement, il est l’auteur de nombreux projets de paysage et de régénération urbaine en Italie et à l’étranger.

Il explore à travers l’écriture, le dessin, l’image en mouvement et la réalisation, des voies prometteuses d’interaction entre l’architecture et le paysage :

un engagement continu dont témoignent ses nombreux écrits (Landscapes as a project, Le paysage comme défi), films (Landscapes in progress) et expositions (La parole au projet).

Une invitation à observer, reconnaître, prendre soin et s’épanouir dans les qualités des paysages qui accueillent nos agissements au quotidien.

Le vendredi 22 Mars 2019, Franco Zagari donnera une conférence publique à 15h,

à l’auditorium du Musée de la Boverie à Liège: « Paysage 2019 : Existenz Maximum »

S’inscrire

Share This:

Participez à l’AG annuelle du Comité de Quartier Tilff-Centre

Affiche AG du CQTC 19

Share This:

Dimanche 24/3, dès 15h: après-midi Jeux (et tartes!)

L'affiche de la Soirée jeux

Au plaisir de vous y retrouver!

Share This:

Dimanche 3/2, dès 15h: après-midi Jeux (et tartes!)

Affiche de l'après-midi jeux

En espérant vous y retrouver!

Share This:

Le CQTC vous souhaite une excellente année 2019

Bonne année!

Share This:

Audience attentive pour la conférence sur la transition énergétique

Le 15 novembre dernier, une trentaine de personnes ont assisté à la conférence donnée par Ezio Gandin

Pendant la conférence (Ph. R. Begon)

Pendant la conférence (Ph. R. Begon)

sur la transition énergétique.

Les derniers rapports du GIEC ainsi que tous les problèmes rencontrés, ces derniers mois, avec le parc des réacteurs nucléaires belges ayant remis la question de la transition énergétique à la une des médias, il est important de comprendre les enjeux relatifs à cette transition et de ne pas laisser la décision dans les seules mains de nos représentants politiques, des lobbys industriels et de quelques experts.

Le propos du conférencier était soutenu par un diaporama très clair et facile à suivre.

Plusieurs personnes ayant demandé à recevoir ce document, nous vous proposons de le télécharger  ICI

 

Share This:

Plan urbain de mobilité (PUM) liégeois: un futur viaduc au-dessus de l’Ourthe ?

Jusqu’au 7 janvier 2019, un projet de Plan urbain de mobilité (PUM) pour l’arrondissement de Liège est soumis à l’enquête publique. Sont également soumis à enquête, un Rapport des incidences environnementales (RIE), ainsi que son Résumé non technique.

« Un PUM est établi à l’échelle d’une agglomération urbaine. Il est un document d’orientation (valeur indicative et non réglementaire) portant sur l’organisation et la gestion des déplacements, le stationnement et l’accessibilité en général. L’agglomération urbaine concernée par le PUM est donc ici l’Arrondissement de Liège. Celui-ci regroupe les 7 communes de la ‘première couronne’ de la Ville de Liège (Ans, Beyne-Heusay, Chaudfontaine, Fléron, Herstal, Saint-Nicolas et Seraing) et les 16 communes de la ‘seconde couronne’ (Awans, Aywaille, Bassenge, Blégny, Comblain-au-Pont, Dalhem, Esneux, Flémalle, Grâce-Hollogne, Juprelle, Neupré, Oupeye, Soumagne, Sprimont, Trooz et Visé), soit 24 communes au total » (Résumé non technique, page 6).

Toutes les infos sur le PUM, ainsi que les documents soumis à enquête, sont sur le PORTAIL DE LA MOBILITE EN WALLONIE

Bien que le PUM affirme vouloir favoriser la mobilité douce, les transports en commun et le covoiturage,

Sur cette carte, on voit le réseau autoroutier existant (en orange), le tracé du CHB (en rouge) et l’inévitable tronçon suivant Beaufays-Boncelles par un viaduc au-dessus de la vallée de l'Ourthe (en bleu).

Sur cette carte, on voit le réseau autoroutier existant (en orange), le tracé du CHB (en rouge) et le tronçon suivant Beaufays-Boncelles par un viaduc au-dessus de la vallée de l’Ourthe (en bleu) (Fr. Schreuer).

il reprend un vieux projet, longtemps combattu par les associations de défense de l’environnement : la « liaison autoroutière Cerexhe-Heuseux-Beaufays » (en abrégé : CHB).

Symbolisant le règne qu’on aimerait considérer comme dépassé du « tout pour l’auto », cette liaison se traduira par la disparition de plusieurs zones d’intérêt paysager et de réserves de biodiversité sur le plateau de Herve et la vallée de l’Amblève. Sa construction induirait une augmentation de la pollution le long de son parcours, des nuisances sonores et un appel d’air pour de nouveaux lotissements et zones d’activité.

Comme l’objectif du PUM est de soulager l’engorgement automobile de la ville de Liège en amorçant un contournement autoroutier, il est à craindre que d’autres liaisons autoroutières se profilent à l’avenir, la plus probable, selon certains, étant un viaduc au-dessus de la vallée de l’Ourthe entre Beaufays et Boncelles à hauteur de Méry.

De quoi défigurer définitivement la vallée de l’Ourthe !

Information sur le PUM et le probable viaduc de Tilff/Méry : ICI

Pour donner son avis sur  le PUM, plusieurs solutions existent (date limite le 7/01/2019):

  • Le questionnaire en ligne sur le Portail mobilité (cette option est vivement souhaitée)
  • Un courrier électronique, daté et identifié (nom, prénom, adresse) sous peine de nullité, adressé à pum.liege@spw.wallonie.be
  • Un courrier postal, daté et identifié sous peine de nullité, adressé à :

PUM de Liège

SPW – DO211 Direction de la planification de la mobilité

Boulevard du Nord 8 à 5000  Namur.

Pour s’opposer au projet CHB et au projet de PUM dans sa version actuelle, on peut s’inspirer d’un projet de lettre très argumenté sur le site du GROUPEMENT CHB

A envoyer comme indiqué ci-dessus avant le 7 janvier 2019.

 

 

 

 

Share This:

Lettre ouverte aux conseillères/conseillers communales/-aux récemment élu-e-s: la Convention d’Istanbul, c’est aussi votre affaire!

Signée par la Belgique le 11/09/2012, ratifiée le 14/03/2016, la «Convention sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique», en abrégé «Convention d’Istanbul» est entrée en vigueur en Belgique le 1/07/2016.
Cette convention est un texte contraignant, qui émane du Conseil de l’Europe, institution créée en 1949 pour faire respecter les droits de l’homme dans l’espace européen (47 pays, c’est-à-dire plus large que l’UE des 28).
Contraignant, cela veut dire que les états signataires et les différentes assemblées élues qui dépendent d’eux sont TENUS de l’appliquer et de la faire respecter sous peine d’être considérés comme co-responsables des violences commises contre les femmes au même titre que les auteurs directs de violence.
Dans ce contexte, l’association Vie Féminine vient d’interpeler dans une lettre ouverte les nouveaux/nouvelles élu-e-s communales/-aux pour leur rappeler leurs obligations en matière de lutte contre les violences faites aux femmes dans le cadre de la Convention d’Istanbul.
 
On lira cette lettre ouverte ICI
On pourra également lire l’analyse de la Convention sur le site de l’association liégeoise de défense des victimes de violence conjugale, le CVFE (Collectif contre les violences familiales et l’exclusion).

Share This:

Dimanche 25/11, dès 15h : 21e Soirée Jeux du CQTC

Affiche Soirée Jeux

En espérant vous y retrouver!

Share This:

Transition énergétique : indispensable et urgente, comment la mener ?

Le CQTC a le plaisir de vous inviter à sa prochaine conférence qui portera sur la transition énergétique : Ezio Gandin, spécialiste de la question et membre de notre comité, montrera pourquoi elle est devenue à la fois indispensable et urgente et s’interrogera sur la manière de la mener.

Les derniers rapports du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), ainsi

 Centrales nucléaires

Ph. usinenouvelle.com

que tous les problèmes rencontrés, ces derniers mois, avec le parc des réacteurs nucléaires belges ont remis la question de la transition énergétique à la une des médias.

La question qui est posée est simple, mais lourde de conséquence: comment faire pour remplacer les hydrocarbures (dont les réserves sont limitées dans le temps) et le nucléaire (qui présente des risques importants) pour produire l’électricité nécessaire à la vie en société?

Les décisions fortes qui devraient être prises nous concernent chacune et chacun car elles affecteront profondément notre vie quotidienne. Il est important de comprendre les enjeux relatifs à cette transition et de ne pas laisser la décision dans les seules mains de nos représentants politiques, des lobbys industriels et de quelques experts.

Présentation par Ezio Gandin: physicien de formation, guide énergie et membre des Amis de la Terre.

Date : mercredi 15 novembre, 19h30.

Lieu : Salle de l’asbl Sainte-Marie (derrière le restaurant L’Amirauté).

Share This: